EN A

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Ven 8 Jan - 23:09

Abdoun: "On doit se transcender"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Djamel Abdoun, ici avec Karim Ziani, a de grosses ambitions pour 2010. (Reuters)


Absents lors des deux dernières éditions, les Algériens sont de retour en Coupe d'Afrique. Evoluant dans le Groupe A aux côtés de l'hôte angolais, du Mali et du Malawi, les hommes de Rabah Saadane vont peaufiner leur préparation pour la Coupe du monde et espèrent, à l'image du milieu de terrain de Nantes Djamel Abdoun, "décrocher quelque chose" au pays des Palancas Negras.


Djamel, la Coupe d'Afrique débute ce week-end, quels y seront vos objectifs avec l'Algérie ?
Franchement, on a une bonne équipe, avec des joueurs qui jouent dans des grands championnats. Et puis il y a une super ambiance, vous ne pouvez même pas imaginer, tout le monde s'entend vraiment bien ! J'espère donc qu'on ira au bout et qu'on décrochera quelque chose là-bas. Personnellement, je veux être performant et faire une bonne CAN. J'ai vraiment à coeur de réussir et de faire un bon parcours. Car à chaque fois qu'on porte ce maillot, on doit se transcender pour pouvoir apporter un plus.

Racontez-nous vos débuts en sélection...
C'est quelque chose que j'avais dans un coin de ma tête depuis longtemps, j'attendais juste que le règlement passe (*) pour avoir une chance d'accéder à cette sélection. Le président et le coach m'avaient appelé pour me dire qu'ils étaient intéressés et j'ai été retenu pour disputer les matches face au Rwanda et à l'Egypte. C'est un plaisir et un honneur de pouvoir porter les couleurs de mon pays.

Quel rôle l'entraîneur Rabah Saadane souhaite-t-il vous voir occuper au sein de la sélection ?
Il m'avait déjà parlé, me connaissait et savait de quoi j'étais capable. Maintenant, je suis arrivé à une période difficile pour tout de suite m'installer et jouer. Mais j'aurais ma chance pendant la CAN, à moi de la saisir pour ne plus sortir de cette équipe. Et pour être à la Coupe du monde, il faudra que je sois performant avec mon club mais également avec la sélection.

"Aujourd'hui, ce sont les Egyptiens qui pleurent !"

Il y a eu quelques polémiques en Algérie concernant les joueurs qui pourraient être retenus en sélection, comme le milieu de Santander Mehdi Lacen ou le gardien clermontois Michaël Fabre...

Je ne rentre pas dans tout ça, c'est le coach qui décide. Comme il a dit, si un joueur peut apporter un plus à la sélection, il sera le bienvenu. Nous les joueurs, on n'a rien à dire, juste à jouer et à fermer notre bouche, c'est tout !

Revenons un peu sur la qualification pour la Coupe du monde obtenue face à l'Egypte dans des conditions particulières, avec notamment le caillassage de votre bus avant le match retour en Egypte...

(Il coupe) Ils nous ont cassé le bus, ça c'est sûr. Mais notre objectif c'était la qualification pour la Coupe du monde. Et aujourd'hui ce sont eux qui s'en mordent les doigts et qui pleurent !

Et sur le match de barrage au Soudan ?
On était vraiment tous ensemble, soudés comme jamais. On savait que cette Coupe du monde était pour nous après le parcours qu'on a réalisé lors des qualifications. C'était vraiment un très beau match et on est tous très contents d'avoir obtenu notre billet.

Qu'avez-vous pensé des nombreuses scènes de joie suite à la qualification, en Algérie mais aussi en France ?
Il y a beaucoup d'Algériens en France et c'était un plaisir de voir tout ce monde réuni pour nous. Et en Algérie, on a vécu des moments fabuleux et magnifiques, inoubliables je dirais même. Tout le monde était dans la rue, on a rencontré le président de la République... Quand on voit l'engouement qu'il y a en Algérie... Même quand la France a gagné la Coupe du monde il n'y avait pas eu tout ça ! Et si l'Algérie gagne la Coupe du monde, je pense que ce sera la fin du monde (rires) !

"Si on pouvait retrouver la France en quart de finale..."

On n'imagine pas forcément la passion qu'il y a autour de l'équipe nationale en Algérie. Pouvez-nous raconter votre visite à Biziou l'an passé, le village de votre mère en Kabylie ?
Tout le monde m'a accueilli comme un roi, ça faisait bizarre puisque ça faisait dix ans que je n'étais pas venu. Ils ont organisé une cérémonie en mon honneur et ça m'a fait chaud au coeur. J'ai vraiment passé des moments fabuleux, ça m'a beaucoup touché et j'espère que je pourrais revivre ça dans ma carrière.

Pour revenir à la Coupe du monde, que vous inspire le tirage au sort de votre groupe, le C, (Angleterre, Etats-Unis, Slovénie) ?
A ce niveau de compétition, il n'y a plus de petites équipes et, sur un match, battre l'Angleterre est possible. Et puis de toute manière rien n'est impossible dans le football. On a toutes nos chances, comme toutes les équipes qualifiées.

Auriez-vous souhaité tomber dans le même groupe que la France ?
Si on pouvait les retrouver en quart de finale, ça serait vraiment bien...



(*) En juin 2009, la Fifa a aboli la limite d'âge, jusqu'alors fixée à 21 ans, permettant aux joueurs possédant la double nationalité d'évoluer pour une autre sélection s'ils n'ont pas été retenus en A.

tve5monde
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Dim 10 Jan - 16:32

10/01/2010 - Participation algérienne en phases finales de la CAN depuis 1968 à ce jour

L'équipe nationale algérienne de football a livré 51 matches en phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) depuis sa première participation en 1968 en Ethiopie, à sa plus récente en 2004 en Tunisie.
Avant sa 14e participation prévue en Angola (10 - 31 janvier), les "Verts" qui ont remporté une seule fois le titre continental (en 1990 à Alger), comptent un bilan assez équilibré à savoir (18 victoires, 16 nuls, 17 défaites): 63 buts inscrits contre 57 encaissés.

C’est Abdelhafidh Tasfaout, auteur de 19 buts, qui demeure de loin le meilleur goleador algérien en Coupe d'Afrique des Nations de football (éliminatoires et phases finales), lors des treize participations de l'Algérie dans cette compétition continentale depuis 1968. C'est Rabah Madjer qui vient en 2e position au classement des buteurs algériens avec quatorze (14) dont (4) en phase finale (1984, 86 et 1990). L'actuel numéro 10 des "Fennecs", Rafik Saifi, auteur de 11 buts, talonne l'ancienne vedette du NA Hussein-Dey et de Porto.
Pour le record des participations en phases finales de la CAN, c’est l'ex-star du football algérien Rabah Madjer et actuel entraîneur adjoint de l'USM Alger Mahieddine Meftah qui le détiennent avec (13) participations dont la 27e édition s'ouvrira ce dimanche en Angola. L'ancien sélectionneur des "Verts" et vedette de Porto (Portugal) a participé à six éditions de la CAN (1980, 82, 84, 86, 90 et 92). Quant à l'ancien défenseur, il a pris part aux éditions (1990, 92, 96, 98, 2000 et 2002).
Les deux joueurs devancent un trio constitué de l'ancien défenseur Fodhil Megharia (ex ASO Chlef, Club Africain), l'attaquant Djamel Menad (ex JSK, USMAlger) et du milieu de terrain Saib Moussa (AJ Auxerre, Valence) avec cinq participations.

Faf.dz
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Dim 10 Jan - 16:35

10/01/2010 - Malawi-Algérie: Le sénégalais Diatta Badara officiera le match

L’arbitre sénégalais M. Diatta Badara arbitrera le match Malawi-Algérie, prévu ce lundi à 14h45 (heure algérienne) au stade du 11 novembre de Luanda pour le compte de la première journée du groupe A de la CAN 2010. Il sera assisté de MM. Menkouande Evarist (Cameroun) et Edibe Peter (Nigeria)

faf.dz
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Mar 12 Jan - 22:27

CAN 2010 Algérie 0 - Malawi 3
Il était une fois les Verts

Hier, face au Malawi, pourtant considérée comme l’équipe la plus vulnérable du groupe, les Verts ont tout fait pour décevoir le peuple qui les avait portés aux nues à leur retour du Soudan.

Ni le jeu ni l’engouement, encore moins la rage de vaincre qu’on leur connaissait n’étaient affichés. L’on se mettait même à nous demander si vraiment on voyait évoluer les héros de Khartoum. Chaouchi que l’on considérait comme la révélation de l’année était tout simplement méconnaissable, frisant même parfois le novice, notamment durant ses sorties hasardeuses dont l’une nous a coûté le premier but à la 17’ par Russsel. Ensuite, durant cette première mi-temps, ce fut tout simplement à sens unique et les joueurs du Malawi s’en sont donnés à cœur joie devant ces Verts qui ne savaient ou donner de la tête. D’ailleurs à la 35’, un second but est venu couper l’herbe à ces Algériens qui croyaient ne faire qu’une bouchée de ce Malawi. Et pourtant…
En seconde mi-temps, alors qu’on pensait que le coach Saâdane allait faire des changements à même de sauver ce qui pouvait l’être, rien de tout cela ne fut fait curieusement. Pire, un troisième but est venu corser l’addition. Il aura fallu attendre la 61’ pour voir Ziaya remplacer Saïfi et Matmour laisser sa place à Bezzaz.
Faut-il attribuer cette défaite à la supériorité de l’adversaire ou tout simplement à la faiblesse de ce onze algérien qui nous a franchement habitués à beaucoup mieux.
Jusqu’à la 70’ de jeu, il était tout simplement difficile, voire incroyable de croire en ce score qui placera les camarades de Ziani en dernière position dans un groupe pas facile à manier.
Face à un Mali, euphorique après sa belle sortie face à l’Angola, les Algériens n’auront pas beaucoup de chance de renverser la vapeur. Le moral n’y sera pas et il faudra un miracle pour que les Verts passent au second tour.
Derniers de leur groupe, les capés de Saâdane ont raté hier l’opportunité de continuer sur leur lancée.
Non, ce ne sont pas les Verts que le peuple a portés aux nues à leur arrivée du Soudan.
L’euphorie d’Oum Dorman n’aura duré que le temps d’empocher les gros dividendes. Il était une fois les Verts.

Ferhat Zafane/Dpeche de kabylie
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Mar 12 Jan - 22:52

A trop manipuler l’arme du football (II)
Par : Mustapha Hammouche


La déception est à la mesure du gavage d’espérance à laquelle le football devait seul répondre. Il n’était plus possible de parler d’autre chose. De ce qu’il est encore possible d’intercepter un groupe de dix terroristes du côté de M’sila, de ce que les “fonctionnaires” de la SNVI exigent du… gouvernement, de ce que les vrais fonctionnaires, ceux de l’enseignement et de la santé endurent de mépris, de ce qu’on peut brûler de lieux de culte non musulman sans qu’on s’en émeuve outre mesure, de ce qu’une éminente rectrice d’université ou un non moins éminent médecin spécialiste préfèrent être promus à la planque de sénateurs, parce qu’on y assure mieux sa sécurité sociale…
Non, il n’y avait que le match, toujours déterminant, qui opposait l’Algérie au Malawi, un match sans enjeu, tant il représentait la partie fixe du fixe du résultat de l’équipe nationale en ce premier tour de la CAN.
Comme Cendrillon n’est pas africaine, il n’y avait pas à craindre de cette “petite” nation footballistique. On pouvait donc, sans risque de se ridiculiser, parodier le “score de handball” qui, la veille, clôturait le match d’ouverture entre l’Angola et la Mali. Et le voyage du président de la Fédération avait couronné ce stage d’hiver en prévision d’un tournoi en plein été africain par une “discussion empreinte de maturité et de responsabilité”, c’est-à-dire une négociation où chacun a étalé le prix de sa contribution au triomphe annoncé.
Il s’est trouvé même un dirigeant de la Fédération pour s’offusquer de ce que “la presse continue à nous critiquer et à diffuser de fausses informations”, autrement dit à se mêler de ce qui ne la regarde pas et ne regarde pas le public : l’argent. Suite à quoi, il inflige à cette presse, pour une fois trop critique et trop curieuse, la punition de lui “tourner le dos”. Les joueurs ne sont pas seuls à avoir flairé la belle affaire. Hier, tôt le matin, les étals étaient posés : des drapeaux de toutes formes en prévision de la demande pour le défilé du soir. Il y a toujours, partout, et à tous les niveaux, des gens qui savent transformer une cause en argent. Des “succès” musicaux, des affiches, des calendriers ont fleuri depuis le 18 novembre. Vous voulez des résultats politiques, on fait semblant de participer à l’élan national et on se sucre en passant !
Jeudi dernier, après la séance de négociation des primes, nous écrivions que, “finalement, seuls les supporters, les fantassins des allégresses que le football justifie une fois tous les vingt-cinq ans, croient qu’une compétition internationale est une aventure communautaire”. Nous avons surtout fait remarquer que les principaux acteurs y voient peut-être – surtout – que “la finalité politique justifie toutes les prodigalités”.
Au point où l’on ne voyait plus que cela.
La défaite aurait été moins tragique pour les “fantassins” de l’aventure si l’on n’avait pas hissé les réalisations de cette équipe au rang de projet national. Et si l’on n’avait voulu faire de cet “assemblage de professionnels de championnats étrangers” la vitrine trop bichonnée d’une arrière-boutique trop vide.

M. H.Liberté
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Skyline le Mer 13 Jan - 0:13

Can 2010 : Algérie 0 Malawi 3
Le Malawi humilie l’Algérie


L’équipe Nationale a raté son entrée dans la CAN 2010. L’Algérie a été battu lundi à Luanda par le Malawi par 3 buts à 0 dans un match ou les camarades de Ziani se sont créent de nombreuses occasions mais sans succès. L’Algérie se retrouve dernière de son groupe. Absents en défense, lymphatiques en attaque, les hommes de Rabah Saâdane n’ont presque pas existé. Et il leur reste maintenant les deux adversaires les plus redoutables - a priori - du groupe pour essayer de se refaire : l’Angola et le Mali.


Les Malawites ont d’abord surpris les Algériens sur un contre favorable : un ballon dégagé par le gardien Faouzi Chaouchi qui rebondit sur Esau Kanyenda et arrivait dans les pieds de Russell Mwafulirwa (17e), la vedette des "Flammes", qui ouvrait le score Hellings Mwakasungula aggrave le score d’une tête à la suite d’un corner (35e), et le Malawi achève de dégoûter l’Algérie en début de seconde période par Davie Banda (48), qui a dû sortir blessé après son but. Les Malawites ont aussi pris leur revanche du match de poules en 1984, lors de leur seule CAN en Côte d’Ivoire, où ils avaient été balayés sur le même score par l’Algérie de Bouiche, Belloumi et Fergani, le 5 mars de cette année-là à Bouaké.
Fiche Technique :
Arrow : B. Diatta (SEN)
Buts : Malawi : Mwafulirwa (17), Kafoteka (35), Banda (48)
Avertissements : Malawi : Sanudi (81) Algérie : Ziani (83)
Algérie : Chaouchi - Bougherra, Halliche, Zaoui - Matmour (Bezzaz 62), Yebda, Mansouri (cap), Ziani, Belhadj - Saïfi (Ziaya 63), Ghezzal (Bouazza 79)
Entraîneur : Rabah Saadane
Malawi : Sanudi - Kafoteka, Mponda (cap), Sangala, Chavula - Wadabwa (Zakazaka 77), Banda (Kamanga 51), Kanyenda, Mwakasungula, Kamwendo - Mwafulirwa (Msowoya 64)
Entraîneur : Kinnah Phiri
Les premières déclarations obtenues par l’AFP après le match :
Yazid Mansouri (milieu et capitaine de l’Algérie) : "Le Malawi est une sélection très collective et qui a bien mieux géré la chaleur que nous. Malgré ça, la défaite va nous servir pour plus tard. Contre le Mali ce sera difficile. Car ils auront beaucoup de motivation et une bonne dynamique après leur égalisation contre l’Angola (4-4). Mais nous savons, et nous allons, être meilleurs qu’aujourd’hui."
Rabah Saâdane (sélectionneur de l’Algérie) : "Le Malawi nous a mis en difficulté et il n’est jamais bon de perdre ce genre de match. Nous avons surtout souffert des conditions de jeu, il aurait fallu que le match soit programmé plus tard. Le premier but nous surprend. Et nous ne savions pas comment réagir. Et nous avons alors commis des fautes. Nous avons normalement de meilleurs joueurs mais les conditions de match nous ont handicapés. Il faudra aussi être plus efficace offensivement."


Par El Watan avec AFP

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le forum des passionnés de foot

avatar
Skyline
Admin
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 06/12/2009

http://foot-passion.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Synox le Mer 13 Jan - 18:21

CAN-2010 :

[b] Raouraoua se réunit avec le staff technique et les joueurs


Le président de la Fédération algérienne de football, M. Mohamed Raouraoua, s’est réuni mardi avec le staff technique de l’équipe nationale et les joueurs à leur lieu de résidence à Luanda, au lendemain de la défaite face au Malawi (3-0) pour le compte de la 1re journée (Gr.A) de la CAN-2010.


Au cours de cette réunion qui a précédé la séance d’entraînement, M. Raouraoua a encouragé les joueurs, les exhortant à redoubler d’efforts, car "rien n’est encore perdu" a-t-il souligné.
"Il reste deux matches à jouer, il faut se donner à fond pour se relancer dans la compétition" a-t-il affirmé. Au cours de la même réunion, une auto-critique sur la prestation de l’équipe a été faite entre les trois parties (président, staff, joueurs).
L’Algérie, rappelle-t-on, disputera jeudi à 17h00 son second match de la CAN, au stade du 11 novembre à Luanda.


Par APS
avatar
Synox

Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 40
Localisation : Germany

Revenir en haut Aller en bas

ag Re: EN A

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum